Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Vers la COP 25 et le pacte vert pour l’Europe: les villes et les régions de l’UE sont de la partie  

Le Comité européen des régions (CdR) attend avec impatience le sommet sur le climat de la COP 25 à Madrid, qui sera l’occasion de reconnaître officiellement le rôle essentiel joué par les villes et les régions de l’UE dans la gouvernance stratégique en matière de climat et de garantir leur participation adéquate à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La délégation du CdR à Madrid sera conduite par Markku Markkula, le premier vice-président du Comité, aux côtés de Cor Lamers (PPE/Pays-Bas) et de Jean-Noël Verfaillie (Renew Europe/France), qui sont respectivement président et vice-président de la commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie (ENVE). Les membres de la commission ENVE du CdR ont par ailleurs souligné que le niveau local et régional est essentiel pour la réussite du pacte vert pour l’Europe.

Au cours d’un débat de haut niveau avec Marie Toussaint , députée européenne, (France, Verts/ALE), Janez Potočnik , coprésident du Panel international pour la gestion durable des ressources mis en place par les Nations unies, et Diederik Samsom , nouveau chef de cabinet du commissaire Frans Timmermans, les membres de la commission ENVE ont procédé à un échange de vues sur la manière dont le pacte vert pour l’Europe proposé par la présidente-élue de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, devrait être mis en œuvre en partenariat avec les collectivités locales et régionales. Le CdR adoptera une résolution sur le pacte vert pour l’Europe lors de sa prochaine session plénière des 4 et 5 décembre. Il a également invité une délégation de jeunes élus de toute l’UE à venir à Bruxelles pour acquérir des connaissances et échanger leurs points de vue sur les manières d’accélérer l’action en faveur du climat au niveau local.

«Nous nous félicitons vivement du pacte vert pour l’Europe, qui, pour la première fois, place la durabilité au cœur de toutes les politiques de l’UE. Cette initiative doit répondre à une approche territorialisée, pour faire en sorte que les défis auxquels sont confrontés nos villes et nos régions soient traités avec les outils, les ressources et le financement appropriés. Compte tenu de nos compétences et de notre proximité avec les citoyens, nous nous engageons à orienter les politiques dans le cadre du «pacte vert» et à les mettre en œuvre sur le terrain, au bénéfice de notre planète et de nos concitoyens», a déclaré Cor Lamers, président de la commission ENVE .

Le sommet de la COP 25, qui a été déplacé de Santiago du Chili à Madrid, aura lieu du 2 au 13 décembre 2019. Le CdR y sera représenté par Markku Markkula (PPE/Finlande), son premier vice-président, Cor Lamers (PPE/Pays-Bas, bourgmestre de Schiedam), président de la commission ENVE, Jean-Noël Verfaillie (Renew Europe/France; conseiller départemental du Nord), Benedetta Brighenti (PSE/Italie; membre du conseil municipal de Castelnuovo Rangone), Andries Gryffroy (AE/Belgique; membre du Parlement flamand) et Tjisse Stelpstra (ECR/Pays-Bas; membre du Conseil exécutif de la province de Drenthe). L’envoi de cette délégation a été annoncée lors de la réunion de la commission ENVE du 21 novembre, au cours de laquelle Jacob Werksman , négociateur en chef de l’UE pour le climat à la COP 25 de la CCNUCC à Madrid, a présenté l’état d’avancement des négociations entre les parties à l’accord de Paris.

Cor Lamers, président de la commission ENVE, s’est exprimé en ces termes: «L’urgence climatique et la nécessité de parvenir très rapidement à une décarbonation de l’économie sont devenus des problématiques essentielles, inscrites à l’agenda politique des pays du monde entier. Limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels exige une action immédiate et une transition transsectorielle élargie vers un système énergétique durable à faible taux d’émissions. Cela nécessite une approche totalement nouvelle. Des solutions intégrées et une coopération étroite entre tous les niveaux de gouvernement et la société civile sont indispensables pour atteindre non seulement les objectifs de développement durable, mais aussi les objectifs fixés par l’accord de Paris ainsi que ceux en matière de biodiversité. Les villes et les régions se sont engagées à atteindre des objectifs ambitieux en matière de climat et à prendre leurs responsabilités pour ce qui est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, par exemple dans le cadre de l’initiative de la Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie.»

Lors d’une cérémonie organisée en marge de la réunion de la commission ENVE de ce jeudi, la ville portugaise de Lousada a été désignée lauréate du prix de l’action transformatrice 2019 . Son initiative «Une éducation intégrée pour la durabilité» a été sélectionnée par un jury d’experts pour le potentiel qu’elle revêt en matière de transformation de sa communauté sur les plans socioculturel, socio-économique et technologique. Le prix européen de la durabilité est organisé par l’ICLEI, le Pays basque et la ville d’Aalborg (Danemark), avec le soutien du CdR et de la Banque européenne d’investissement (BEI).

La commission ENVE a par ailleurs examiné le projet d’avis sur le thème «Vers des quartiers et des petites communautés durables – La politique environnementale au niveau inframunicipal» (rapporteur: Gaetano Armao , Italie/PPE, vice-président et assesseur chargé de l’économie, région de Sicile), qui a été approuvé à l’unanimité et sera mis aux voix lors de la session plénière de février 2020.

Pour de plus amples informations:

Les déclarations politiques du CdR pour la COP 25 se fondent sur les avis suivants, adoptés en 2019 :

Une planète propre pour tous: Une vision européenne stratégique à long terme pour une économie prospère, moderne, compétitive et neutre pour le climat , rapporteur: Michele Emiliano (Italie/PSE);

Vers une Europe durable à l’horizon 2030: suivi des objectifs de développement durable des Nations unies, de la transition écologique et de l’accord de Paris sur le changement climatique , rapporteure: Sirpa Hertell, Finlande/PPE;

Mettre en œuvre l’accord de Paris grâce à une transition énergétique innovante et durable au niveau régional et local , rapporteur: Witold Stępień, Pologne/PPE);

Mettre en œuvre le train de mesures sur l’énergie propre: les plans nationaux en matière d’énergie et de climat, outils pour une approche de la gouvernance locale et territoriale du climat et des énergies actives et passives , rapporteur: József Ribányi (Hongrie/PPE);

La gouvernance à plusieurs niveaux et la coopération transsectorielle pour lutter contre la précarité énergétique , rapporteure: Kata Tüttő (Hongrie/PSE);

Villes intelligentes: de nouveaux défis pour une transition équitable vers la neutralité climatique – Comment mettre en œuvre les ODD dans la vraie vie? , rapporteur: Andries Gryffroy (Belgique/AE).

La Convention des maires après 2020 , rapporteure: Benedetta Brighenti (Italie/PSE) – adoption prévue lors de la session plénière de décembre;

Les déclarations politiques figurant dans l’avis d’Andrew Cooper (Royaume-Uni/AE) sur la COP 24 à Katowice sont également toujours valables, en particulier à la lumière des conclusions de ce sommet de Katowice, et invitent les parties à examiner les résultats, les contributions et les apports du dialogue Talanoa.

La réunion de novembre était la dernière réunion de la commission ENVE pour l’actuel mandat du CdR. Lire le rapport de fin de mandat .

Contact:

Lauri Ouvinen

Tél. +32 22822063

lauri.ouvinen@cor.europa.eu